Nouvelle victoire du loisir: 1-0

Après une trêve éditoriale, rien de mieux qu’une victoire pour reprendre la plume!

Ce vendredi, nous affrontions une équipe connue de longue date: « Bazoges-Beaurepaire » et nous retrouvions quelques joueurs revenus de blessure comme David et Matthieu. David avait une cuisse défectueuse et Matthieu s’était fait marcher sur le petit orteil lors de son dernier match mais rien de grave, à la radio, son pied est bien réparé:

En tout cas, il n’avait pas les pieds palmés ce soir, ou du moins pas tout le temps.

Un match serré

Pas de blessé ce soir! tel sera la devise et pour cela, le train-train classique: « de l’huile sur les cuisses , un p’tit pipi et quelques largeurs de terrain.

Le premier quart d’heure est au FCMR, où le ballon circule bien et on arrive à faire courir les adversaires mais on manque un peu de précision sur le dernier tir. Notre Garincha a retrouvé ses cages mais n’a pas beaucoup d’occasion pour se mettre en avant. Du côté coaching, pas de Mig sur la touche car il joue en 5 alors on a pas mal de monde sur la touche pour nous conseiller: notre Jérome toujours blessé et les marathoniens qui ne prennent pas de risque de blessure à une semaine du marathon de la Rochelle.

Bon, Jérome, côté coaching a du mal à tout faire : regarder le temps qui s’écoule, prévoir les remplacements et … et…. et… c’est tout. Mais il n’arrive pas à voir toutes les actions alors sur un tir non cadré, il croit qu’il y a but pour le FCMR. A la mi-temps, il est persuadé qu’il y a 1-0 …

 

Mais sur le terrain, de belles actions pour notre équipe. A tel point que nos avants poussent le gardien à la faute dans les 18 mètres: PENALTY! Que veut tirer Matthieu. Il frotte la balle sur son maillot, l’embrasse et le pose sur le point de péno. Il prend 3 pas d’élan et tire de toutes ses forces…….. Au dessus du cadre. (Bon, j’ai peut être rajouté un ou deux détails dans l’action en tout cas, il prend une option pour être l’homme de la soirée…) . Le score restera nul à la mi temps.

On repart sur le terrain très motivé!

Notre Matthieu (Lionel Messi pour les intimes) veut se refaire suite à son pénalty. Alors sur une balle à mi-hauteur à 25 mètres des buts, il décoche un tir légèrement lifté qui se loge dans le petit filet gauche. Magnifique! Là, c’est sûr. Le trophée de l’homme d’honneur est pour lui ce soir. Mais il reste encore 25 bonnes minutes à tenir. On sert les dents à l’arrière (et tout le reste) et le ballon ne fera que passer devant les buts. Thierry nous sauve un tir à un mètre de la ligne, tout de même. Rien n’y fait , ils ne marqueront pas ce soir. Alors Antho, notre arbitre du soir siffle trois fois (comme le train ) . Victoire de FCMR !

Mais la défense a tellement bien fait son travail, qu’il manque des ballons, il faut donc les rechercher. Un de retrouvé. Il en reste encore un. Alors Pif en a marre de chercher dans le talus et lance « tanpis, y’a qu’a attendre l’hiver les feuilles tomberont bien…  » et la un joueur de l’équipe adversaire lui annonce qu’il cherche son ballon dans un « persistant » qui ne perd donc pas ses feuilles. Si vous passez près du stade ce weekend et que vous voyez de la lumière, pas de crainte, c’est pif qui cherche toujours….

Après une douche bien méritée et une collation bien méritée, on fait le tour des calendriers des vieux du stade: déjà 253 calendriers de partis!

Après le match, difficile de sortir des vestiaires, la réputation du calendrier a dépassé les frontières de nos deux communes. Alors on court pour atteindre la salle de repas:

Blague à part, n’hésitez pas à demander un calendrier à l’un des joueurs ou au canotier ou bureau de tabac, ils sont en vente:

 

 

 

Désolé, je ne peux pas vour raconter la suite mais je pense que cela a du se terminer comme ça:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *